countryside1.jpgcountryside2.jpg

La langue, le monde de l’iniquité

Article de G. Sipa

Textes d’introductions : Jacques 3 :1-12/ Matth 12 :36-37

 

Introduction

Jacques fait l’étalage du pouvoir de la parole, plus précisément de la langue. Nous savons de quoi elle est capable et la parole de Dieu ne manque pas de le préciser :

Jq 3 :6 « La langue, c’est le monde de l’iniquité »

PDV « c’est là que le mal habite » FC « un monde de mal installé dans notre corps »

En d’autres termes, par nos paroles nous pouvons créer un monde rempli d’iniquité.

Je crois que si Jésus dit que nos paroles peuvent engendrer des conséquences sur le jugement divin à notre encontre, il nous faut faire attention à ce qui sort de notre bouche.

 

Celui qui parle beaucoup ne manque pas de pécher, mais celui qui retient ses lèvres est un homme prudent. (Prov 10 :19)

L’une des premières choses qui m’ont marqué quand j’ai commencé à fréquenter les Français, c’est le débit de paroles qui peut sortir de leur bouche en très peu de temps :

- Certains ont déjà des réponses toutes faites à toutes les situations

- Beaucoup de chrétiens dégainent trop vite en jugement sans chercher à connaître

Ne devrions-nous pas nous démarquer du monde de l’iniquité en maîtrisant notre langue ? C’est l’exhortation de Jacques : que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère; (Jacques 1 :19)

Le diable peut faire de nos paroles un véritable arsenal pour détruire la vie des gens, l’œuvre de Dieu … accomplir ses desseins malveillants!

De l’arrogance dans les paroles peut naître des guerres

Des petits mensonges peuvent briser des relations

Des petites calomnies peuvent susciter des divisions

On retient plus une calomnie que les choses qui élèvent notre frère. Il y a des gens qui ont une mémoire trop sélective. On est champion pour ne retenir que les mauvaises choses, mais les bonnes choses sont très vite oubliées. Heureusement que le Seigneur n’est pas comme nous, sinon personne ne serait sauvé. Dans ce domaine, essayons d’être ses imitateurs, il a oublié nos fautes !

Jacques nous dit (v2) « En effet, nous trébuchons tous de bien des manières. Si quelqu'un ne trébuche pas en paroles, c'est un homme mûr, capable de tenir tout son corps en bride. » Voyez l’enjeu ! Arrivez à maîtriser la langue (PDV : Si quelqu’un parle sans faire d’erreur, il est parfait)revient à être parfait. Si tendre à la perfection est toujours notre but, il faut aussi passer par la maitrise de la langue !

Personne n’est parfait me direz-vous, mais…

Si le signe initial du baptême de l’Esprit est le parler en langue, comme au temps des apôtres, c’est que Dieu veut nous montrer que le Saint-Esprit est venu maîtriser ce que l’homme était incapable de maîtriser.

Ceux qui prétendent donc être remplis du Saint-Esprit, conduits par le Saint-Esprit, marcher par l’Esprit doivent avoir également comme signe une certaine maturité dans ce qui sort de la bouche puisque c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle (Luc 6 :45)

Un cœur plein d’Esprit tire du bon trésor de son cœur les paroles qui reflètent son cœur.

  1. I.La responsabilité des enseignants (v1)

Si, au jour du jugement, tout homme aura à rendre compte des paroles sans fondements qu’il aura prononcées (Matth 12 :36), à combien plus forte raison celui qui exerce le ministère de la parole. Prenant conscience de cela, les apôtres ont dû dire à l’Église qu’il fallait laisser d’autres services pour s’appliquer au ministère de la parole (Actes 6 :4).

Paul écrit à Timothée (1 Tim 4 :16) : « Fais attention à ta façon de vivre et à ton enseignement. Reste fidèle dans tout cela. Oui, si tu agis ainsi, tu te sauveras toi-même, ainsi que ceux qui t’écoutent. »

Il faut donc noter le poids de la parole à la différence des discussions vaines qu’il faut éviter d’après Paul évite les discussions folles, les généalogies, les querelles, les disputes relatives à la loi; car elles sont inutiles et vaines. (Tite 3 :9)

(Tem avec le frère baptiste que j’ai hébergé)

  1. II.La grandeur de ce petit membreJacques nous donne 3 images :
  2. Le mors du cheval (l’influence dans la subtilité)

Aussi puissant et rapide que soit le cheval, il est maîtrisé par un petit bout d’acier. L’influence de la langue ne connaît aucun obstacle :

Si j’ai décidé de détruire quelqu’un, la langue va venir vous aider à trouver les mots d’apparences spirituelles pour enjoliver mes mauvaises intentions.

Si j’ai décidé de séduire quelqu’un, la langue va me trouver les mots appropriés

Le pouvoir de la langue réside dans sa subtilité, mais au combien puissant pour influencer, induire en erreur, dirigée

  1. Le petit gouvernail (l’exagération de la vérité)

Le Queen Elizabeth (1969-2008) pèse 83 673 t = 1673 éléphants

Son gouvernail fait 140 t soit 0.2 % la vantardise qui puise sa source dans l’orgueil !

L’apôtre utilise cette image pour parler de l’exagération. Il y a parfois des choses vraies qui sont dites dans le but de nuire et en cela la langue va nous aider à exagérer la vérité.

  1. Un petit feu qui embrase une forêt (la médisance)

Conversation imaginaire de Mme Dupont et de Mr régent

Mme Dupont : « Bonjour Mr régent ! Mme Polette m’a dit que vous lui avez communiqué le secret que je vous avais demandé de ne pas lui révéler »,

Mr Régent : « Qu’elle est méchante ! J’ai dit à Mme Polette de ne pas raconter que je lui en ai parlé » Mme Dupont reprit : « Eh bien, j’ai dit à Mme Polette que je ne vous dirais pas qu’elle m’en a parlé, alors ne dites pas que je l’ai fait ».

Que votre oui soit oui et que votre non soit non afin que vous ne tombiez pas en jugement (Jq 5 :12) Jésus dit aussi que ce qu’on y ajoute vient du malin (Matth 5 :37)

Soyez clairs dans vos propos, quand on se repent par ex, soyez humbles et simples

Quelqu’un a dit “La calomnie est comme la fausse monnaie : bien des gens qui ne voudraient pas l'avoir émise la font circuler sans scrupule.”

Ce n’est pas moi qui l’ai dit, mais je le fais circuler quand même… Ainsi la flamme de la médisance et de la calomnie s’étend et embrase la forêt.

  1. Je garde également l’image de la forêt qui est peut-être la forêt des bonnes semences de nos bonnes paroles. Cette forêt peut être détruite par une étincelle de médisance.
  2. IV.Une incohérence monumentale

C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle (Luc 6 :45). Le cœur est la source ! Plusieurs fois, j’ai vécu l’expérience d’avoir blessé quelqu’un alors que ce n’était du tout mon intention. On est peiné et on va demander pardon !

Le cœur en ressent la gravité, mais il y a une autre expérience où de la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction (v10)

À l’Église, il parle en langue tout le temps, mais dès qu’il sort de la salle il dégaine des cartouches en salissant les autres pour ne pas dire maudire. Un cœur rempli du Saint-Esprit ne s’agit pas à parler en langue tout le temps, mais plutôt de maitriser sa langue par le Saint-Esprit.

Souvent bien inconsciemment nous pensons qu’en salissant les autres, nous valorisons notre sentiment de propreté. Pourquoi j’enchaine des paroles mauvaises à son égard ? Parce que quelque part il n’est pas comme moi, il ne pense pas comme moi…

Je crois que c’est insensé de croire que nous pourrions nous élever en abaissant l’autre.

Dans nos efforts pour médire nous pouvons peut-être influencé, etc., mais la plus grave blessure nous nous l’infligeons à nous-mêmes parce que le premier qui est souillé par nos mauvaises paroles c’est nous-mêmes. C’est ce qui sort de l’homme qui souille l’homme et non ce qui entre (Matth 15 :11).

Matth 5 :22 « Eh bien, moi, je vous dis : Celui qui se met en colère contre son frère sera traduit en justice. Celui qui lui dit « imbécile » passera devant le tribunal, et celui qui le traite de fou est bon pour le feu de l’enfer. »

Jacques entend, par son avertissement qu’il n’y a rien de logique dans cette affaire. C’est impossible que l’eau douce et l’eau amère viennent de la même source.

C’est impossible qu’un figuier produise des olives ou bien qu’une vigne des figues

Autant je serais très étonné de voir ça, je serais aussi très étonné de voir un frère insultait, calomniait, critiquait, médire, etc.

Il peut arriver que nous chutons dans nos paroles, que nous puissions malencontreusement laisser échapper des graines nuisibles, mais quand cela devient répétitif avec une véritable intention de nuire. On peut se poser la question sur l’arbre.

  1. V.Apprendre a dompté sa langue

Le Seigneur peut nous aider à maitriser notre langue par le Saint-Esprit (Recherchons une nouvelle Pentecôte !), mais j’ai trouvé aussi une belle prière chez le psalmiste

Ps 141 :3 « Seigneur, monte la garde devant ma bouche, surveille la porte de mes lèvres »

SEM : Que ma bouche, ô Éternel, reste sous ta surveillance !

  • Réfléchir avant de parler et être prompt à écouter ; soumettre ce que nous disons à un test : Est-ce vrai ? Est-ce bon ? Est-ce nécessaire ?
  • Mettre plus en avant ce que nous sommes que ce que nous disons : Selon Pierre, il existe des conduites sans paroles qui gagneront des gens (1 Pi 3), car ce qui est dramatique c’est une conduite contraire à ce que nous disons
  • Prov 13 :3 PDV « Quelqu’un qui surveille ses paroles protège sa vie. Mais celui qui dit n’importe quoi court à sa perte. »
  1. VI.Conclusion

Nous avons parlé du mauvais usage de la langue et non de la langue elle-même, car lorsque celui-ci est utilisé pour Dieu, c’est une gloire indéfinissable

Regardons ce que dit Paul :

 

Éphésiens 4 :29 SEM « Ne laissez aucune parole blessante franchir vos lèvres, mais seulement des paroles empreintes de bonté. Qu’elles répondent à un besoin et aident les autres à grandir dans la foi. Ainsi elles feront du bien à ceux qui vous entendent »

Col 4 :6 « Que votre parole soit toujours pleine de grâce et assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun. »

Vous avez toujours des braves frères et sœurs qui vous disent : « Vous savez frère, moi je suis vrai, il faut dire ce que l’on pense ».

Vraiment ? Si l'on devait sortir toutes vos pensées sur un écran et qu’on les exposait, vous seriez toujours d’accord ? Ce n’est pas ce que nous propose Paul.

Les signes de la maturité spirituelle se voient par la conduite et s’entendent par ce que vous dîtes. Ce que Paul nous propose ce n’est pas de dire ce que l’on pense.

Mais savoir parler :

Au bon moment

À la bonne personne

Avec l’intention d’édifier

Surtout avec la manière : ce sont des paroles pleines de grâce et assaisonnées de sel à ne pas confondre avec des discours mielleux et agréables pour nuire

Mais les bons mots aux bons moments et à la bonne personne.

 

Amen

Vous n'avez pas la permission d'afficher ou de poster des commentaires.